HANDMADE BIJOUX LIMITED EDITION - INTERNATIONAL SHIPPING FROM SFr.9,90.-

IL104
IL104

IL104

Regular price
SFr. 15.00
Sale price
SFr. 15.00
Tax included.

Collier en acier inoxydable de haute qualité avec de medaille en metal l'arbre de vie.

L'arbre de vie dans le Bouddhisme:

C'était sous le grand Arbre de l'Illumination, appelé « Bodhi » que le Bouddha était censé racheter l'univers entier sous ses branches protectrices. Sous cet arbre du monde, le Bouddha a transformé toutes les tentations et énergies négatives et a atteint l'illumination parfaite. 

Bodhi en sanskrit se traduit par « éveillé ». Bodhi est aussi un terme dans le bouddhisme pour refléter la compréhension d'un bouddha de la vraie nature des choses.
La Bodhi ou arbre de sagesse est l'arbre du monde, et ses racines boivent au plus profond des eaux de l'infini. Ses branches et ses feuilles soufflent dans les vents du Vide, et il est éclairé par la lumière claire. C'est un arbre de refuge, un lieu de sécurité contre les tigres et les dragons du désir.
Cet arbre du monde, l'arbre Bodhi, unit TOUS les mondes, et il n'a pas de gardiens pour le protéger. Tous les êtres sensibles sont invités à acquérir autant de sagesse que leur esprit peut en posséder. Mais c'est un long voyage vers cet état, car le voyageur doit démêler la vie actuelle et beaucoup d'autres vies passées pour voir les composants qui ont été tissés ensemble dans les modèles de la vie. Ensuite, les fils doivent être tissés à nouveau pour créer un esprit capable et digne de retourner à la source.
L'image du Bodhi a deux composantes : l'arbre lui-même et son reflet. L'arbre représente la vie qui est extérieurement remplie de désir, de chagrin et d'ignorance. Son image réfléchie représente la perfection de la vie. C'est la vie qui se reflète dans la conscience pure et propre. C'est ce que la vie peut être dans sa forme idéale et lorsqu'elle est comprise dans sa vraie nature.  L'arbre reflété dans l'eau est comme le soi reflété dans la conscience. 
Le Bodhi est une représentation symbolique du voyage de l'individu à l'infini. Comme la graine qui commence minuscule et dure grandit ouverte et libre, il en est de même de l'esprit et du cœur. L'arbre est enraciné dans le sol comme le soi est enraciné dans la matière. Mais la graine se développe au-delà du sol, car elle perçoit son environnement, se soucie d'elle, et finalement laisse derrière elle, les limites du corps et de la matière. Les branches atteignent les cieux et pourtant les vignes du banian atteignent la terre.